L’essai « SOLIDARITY »

Affiché le 6 mai 2020

La participation du Canada à un méga-essai mondial pour trouver rapidement des traitements contre la COVID-19

La communauté mondiale de la recherche, les gouvernements et l’industrie pharmaceutique travaillent ensemble comme jamais auparavant pour lutter contre la COVID-19. L’une des pièces maîtresses de cette collaboration sans précédent est l’essai SOLIDARITY, un effort international coordonné dirigé par l’Organisation mondiale de la santé avec la participation de plus de 100 pays, dont le Canada, et des milliers de patients recrutés dans le monde.

L’essai SOLIDARITY est en fait une série d’essais cliniques nationaux d’envergure qui étudieront l’innocuité et l’efficacité de quatre traitements médicamenteux prometteurs ou d’une combinaison de médicaments chez des patients hospitalisés atteints de la COVID-19 :

  • Lopinavir et ritonavir, une association de médicaments approuvée pour traiter les infections à VIH et vendue sous la marque Kaletra, qui est commercialisée par AbbVie.
  • Remdesivir, un composé antiviral expérimental.
  • Kaletra en association avec l’interféron bêta-IA et -IB (EMD Serono, Bayer, Novartis) — une molécule qui régule le système immunitaire.
  • L’hydroxychloroquine et la chloroquine, qui sont tous deux des antipaludéens de longue date fabriqués par un certain nombre de compagnies, dont Novartis et Sanofi.

Le volet canadien de l’essai mondial SOLIDARITY, appelé CATCO (Canadian Treatments for COVID-19), est parrainé par le Sunnybrook Health Sciences Centre de Toronto et implique plus d’une douzaine d’hôpitaux à travers le Canada. Il est également soutenu par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

CATCO évaluera l’efficacité de trois des traitements médicamenteux : Kaletra, Hydroxychloroquine et Remdesivir dans le traitement de la COVID-19. Les patients traités à l’hôpital pour la COVID-19 seront sélectionnés aléatoirement pour recevoir l’un des traitements médicamenteux plus les « soins de soutien standard » ou dans un groupe sélectionné aléatoirement pour recevoir les « soins de soutien standard » seuls, qui sont les soins de soutien habituels utilisés présentement par les hôpitaux pour traiter ces patients. Les essais commencent tout juste au Canada et recrutent des patients.

Les compagnies membres de MNC sont fières de jouer un rôle dans cet essai mondial. En tant que participant, la compagnie mère d’EMD Serono, Merck KGaA, fait don de 290 000 unités de son interféron bêta-1a (Rebif®) à l’Organisation mondiale de la santé aux fins d’utilisation dans l’essai mondial SOLIDARITY. De même, AbbVie fournit le Kaletra à CATCO pour sa participation au volet canadien de l’étude.

L’envergure de l’essai SOLIDARITY est ce qui le distingue des centaines d’essais cliniques en cours pour trouver des traitements contre le virus. Contrairement aux nombreuses études plus petites menées sur la COVID-19, qui pourraient ne pas être en mesure de fournir les preuves nécessaires en raison de leur taille limitée, l’essai SOLIDARITY évite d’avoir à être reproduit dans des études beaucoup plus importantes pour permettre de tirer des conclusions utiles. Cela aide les chercheurs mondiaux à abandonner les impasses plus tôt et à concentrer leurs efforts dans les domaines les plus prometteurs.

Il n’y a pas de solution miracle pour trouver des traitements et des vaccins contre n’importe quelle maladie, encore moins d’une pandémie d’une telle proportion. Mais en travaillant ensemble et en partageant les connaissances et l’expertise, la communauté mondiale se rassemble pour trouver des médicaments sûrs et scientifiquement prouvés qui guériront les patients atteints de COVID-19, ainsi que des vaccins qui empêcheront sa propagation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *