La consommation de médicaments sur ordonnance chez les Canadiens — un sondage de Nanos

Affiché le 23 novembre 2017

Le débat public se poursuit sur les raisons pour lesquelles plusieurs Canadiennes et Canadiens ne prennent pas leurs médicaments comme prescrit. Généralement, on soutient que la non-adhésion peut être attribuée au coût. Le chiffre de 10 % est souvent cité à l’appui de cet argument publiquement devenu l’une des principales justifications pour un régime national d’assurance médicaments. Une revue de la littérature révèle que la plupart des données entourant cette question sont obsolètes ou utilisent des questions de sondage limitées.

Plus tôt cette année, Médicaments novateurs Canada et l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes ont retenu les services de Nanos Research pour mener l’un des plus importants sondages nationaux sur l’usage et les comportements entourant la consommation de médicaments sur ordonnance.

L’objectif de la recherche était d’estimer avec une plus grande justesse le nombre de Canadiens non assurés ou sous-assurés, et si cela avait une incidence sur leurs comportements en ce qui concerne la consommation de leurs médicaments sur ordonnance. La recherche visait également à déterminer à quelle fréquence les Canadiens ne prennent pas les médicaments qui leur sont prescrits, ainsi que la relation entre ce comportement et le coût des médicaments.

Le sondage a été mené auprès de 4 445 Canadiens.

Résultats clés :

  • 80 % des répondants ont déclaré avoir reçu une ordonnance au cours des six derniers mois.
  • 93 % des répondants ayant déclaré avoir reçu une ordonnance au cours des six derniers mois ont affirmé que leurs médicaments sur ordonnance ont été consommés sans exception, comme prescrit.
  • 7 % des répondants ayant déclaré avoir reçu une ordonnance au cours des six derniers mois ne l’ont pas consommé comme prescrit.

Parmi les répondants ayant déclaré ne pas avoir pris leur (s) médicament (s) comme prescrit, les principales raisons données étaient les suivantes :

  • 80 % des répondants ont déclaré avoir reçu une ordonnance au cours des six derniers mois.
  • 93 % des répondants ayant déclaré avoir reçu une ordonnance au cours des six derniers mois ont affirmé que leurs médicaments sur ordonnance ont été consommés sans exception, comme prescrit.
  • 7 % des répondants ayant déclaré avoir reçu une ordonnance au cours des six derniers mois ne l’ont pas consommé comme prévu. Parmi ceux-ci, les principales raisons pour expliquer la non-adhésion étaient les suivantes :
  • 33 % ont dit ne plus en avoir besoin.
  • 23 % ont rapporté des effets secondaires, une réaction allergique ou que le médicament était trop fort
  • 7 % ont dit avoir oublié de le (s) prendre.
  • Près de six répondants sur dix ayant déclaré avoir reçu une ordonnance au cours des six derniers mois et qui ne l’ont pas pris comme prescrit n’étaient pas au courant (54 %) ou n’étaient pas certains de l’existence (3 %) de programmes publics d’assurance médicaments pour les aider à payer leurs médicaments.
  • 7 % ont indiqué que le médicament était trop cher ou qu’ils ne pouvaient se le permettre.

Ces résultats montrent que moins de 1 % des répondants ayant reçu une ordonnance au cours des six derniers mois n’ont pas pris le (s) médicament (s) prescrit (s) en raison du coût. Médicaments novateurs Canada est heureuse de jouer un rôle de chef de file pour mieux comprendre la consommation des médicaments au Canada. Les conclusions de ce rapport aideront à créer une dynamique propre à enrichir le dialogue au moment où nous travaillons à engager les gouvernements dans la recherche de solutions pour les populations vulnérables du Canada.

Consultez le rapport intégral (en langue d’origine).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *