Médicaments novateurs Canada prévient que les nouvelles réglementations relatives aux prix limiteront l’accès des patients aux nouveaux médicaments et décourageront les investissements

Affiché le 9 août 2019

Ottawa, le 9 août 2019—Médicaments novateurs Canada (MNC) prévient que les modifications annoncées aujourd’hui au Règlement sur les médicaments brevetés qui gouverne le Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB) limiteront l’accès des patients canadiens aux nouveaux médicaments novateurs et décourageront les investissements dans le secteur canadien des sciences de la vie pour les années à venir.

« Nous venons tout juste de recevoir le Règlement modifié et nous aurons besoin de temps pour l’analyser complètement », a déclaré Pamela Fralick, présidente de MNC. « Toutefois, compte tenu de ce que nous avons entendu jusqu’à présent, nous craignons que la situation des patients ne se détériore. »

Les propres études de cas du CEPMB indiquent que le Règlement modifié fera baisser les prix plafonds des médicaments de 70 %, affaiblissant ainsi l’analyse de rentabilité pour le lancement de nouveaux médicaments au Canada. Une étude récente d’EY confirme qu’il existe bel et bien une corrélation entre les conditions du marché en ce qui concerne les décisions mondiales de lancement de médicaments, contrairement aux déclarations de Santé Canada.

Le Règlement modifié aura également des répercussions importantes sur l’avenir du secteur canadien des sciences de la vie, notamment une baisse des investissements et la perte d’emplois hautement qualifiés partout au pays. MNC a fait remarquer que la définition étroite et dépassée de la recherche et développement (R et D) utilisée par Santé Canada ne reflétait pas les investissements actuels de cette industrie. Selon une analyse récente d’EY, 10 % des revenus de l’industrie sont investis dans la R et D.

« Ces modifications réglementaires mettent en péril l’incitation de notre industrie à investir dans l’innovation au Canada », a poursuivi Mme Fralick. « Le Règlement aura également une incidence sur le processus décisionnel mondial en ce qui concerne le lancement d’essais cliniques au Canada — des activités de recherche en santé de grande valeur qui permettent aux patients canadiens de bénéficier d’un accès rapide et gratuit à de nouveaux médicaments prometteurs. »

L’industrie pharmaceutique innovatrice est présentement le troisième plus important bailleur de fonds en R et D au Canada et contribue à la vigueur de l’économie en soutenant plus de 30 000 emplois et en générant une activité économique de plus de 19 milliards $ par année.

MNC et ses compagnies membres, ainsi que des dizaines d’intervenants — y compris des gouvernements provinciaux, des organisations de défense des droits des patients, des pharmaciens, des chambres de commerce, des chercheurs et des organisations du secteur des sciences de la vie — ont demandé à plusieurs reprises au gouvernement de revoir son approche. Reconnaissant le besoin de médicaments plus abordables, l’industrie a proposé de collaborer avec le gouvernement pour trouver une solution de rechange qui permettrait d’équilibrer le besoin de médicaments plus abordables avec un environnement réglementaire concurrentiel pour la recherche en santé. Cependant, Santé Canada n’a pas rencontré l’industrie de manière significative sur cette question, malgré des demandes répétées.

« C’est un jour décevant pour celles et ceux d’entre nous qui œuvrent dans le secteur des sciences de la vie, ainsi que pour les nombreux patients qui verront leur situation se détériorer en raison de ces changements réglementaires », a déclaré Mme Fralick. « Tandis que nous évaluons les prochaines étapes pour notre industrie, nous restons déterminés à plaider en faveur de solutions centrées sur le patient et d’un environnement réglementaire qui favorise la compétitivité du Canada. »

À propos de Médicaments novateurs Canada

Médicaments novateurs Canada est la voix nationale de l’industrie pharmaceutique innovatrice canadienne. Nous plaidons en faveur de politiques qui permettent la découverte, le développement et la commercialisation de médicaments et vaccins novateurs qui améliorent la vie de tous les Canadiens. Nous appuyons l’engagement de nos membres d’être des partenaires précieux du système de santé canadien.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements :

Sarah Dion-Marquis
Relations avec les médias
Téléphone : 613 769-6510
sdmarquis@imc-mnc.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *