Médicaments novateurs Canada réagit à la publication du rapport intérimaire du Conseil consultatif pour la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments

Affiché le 6 mars 2019

Ottawa, le 6 mars 2019 – L’annonce faite aujourd’hui concernant un régime national d’assurance-médicaments constitue une étape importante dans la réduction des écarts de couverture pour les 4,1 millions de Canadiens non assurés et sous-assurés1.

Médicaments novateurs Canada est d’accord avec les principes fondamentaux du rapport intérimaire selon lesquels tous les Canadiens devraient avoir accès rapidement aux médicaments dont ils ont besoin pour maintenir et améliorer leur santé, sans égard à leur revenu, leur âge ou leur code postal.

Notre industrie croit que le gouvernement fédéral peut jouer un rôle important dans l’amélioration de l’accès universel aux médicaments pour les Canadiens en misant sur les forces de notre système actuel. Nous devrions reconnaître la valeur du présent modèle mixte public-privé, bâti au cours des 50 dernières années, et corriger ce qui ne fonctionne pas maintenant.

En attendant de connaître plus de détails lors de la publication du rapport final du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments, les Canadiens devraient s’attendre à ce que le formulaire national proposé reflète les normes les plus élevées en matière de couverture entre les provinces et les payeurs privés, afin que les patients aient toujours accès aux médicaments dont ils ont besoin. Il sera également important de comprendre les impacts de cette politique sur les Canadiens qui bénéficient déjà d’un régime complet d’assurance-médicaments. Cela représente 23 millions de Canadiens qui sont couverts par un régime d’assurance-médicaments parrainé par l’employeur. Aucun modèle d’assurance-médicaments national ne devrait entraîner une réduction du niveau de couverture pour les Canadiens.

Nous sommes impatients d’en savoir plus sur la recommandation de création d’une Agence nationale des médicaments, qui pourrait possiblement simplifier les processus complexes de réglementation des médicaments au Canada et pourrait également réduire le délai entre le moment où un nouveau médicament est approuvé au Canada et celui où il est couvert par un régime public d’assurance-médicaments.

Nous appuyons la recommandation du rapport d’investir dans les systèmes de données sur les médicaments et les technologies de l’information. Ces investissements pourraient améliorer les pratiques de prescription et renforcer davantage les normes de soins aux patients partout au Canada.

Un modèle national d’assurance-médicaments sera jugé en fonction de sa capacité à fournir aux Canadiens un accès aux médicaments en temps opportun. C’est pourquoi l’annonce faite aujourd’hui doit être considérée dans le contexte plus large des modifications réglementaires proposées au Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB).

Si elles sont mises en œuvre, ces nouvelles réglementations risquent de réduire l’accès aux traitements les plus récents en décourageant et en retardant l’arrivée de nouveaux médicaments au Canada, s’ils sont même lancés au Canada.

À propos de Médicaments novateurs Canada

Médicaments novateurs Canada est la voix nationale de l’industrie pharmaceutique innovatrice canadienne. Nous plaidons en faveur de politiques qui permettent la découverte, le développement et la commercialisation de médicaments et vaccins novateurs qui améliorent la vie de tous les Canadiens. Nous appuyons l’engagement de nos membres d’être des partenaires précieux du système de santé canadien.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements :

Janemary Banigan
Directrice éxecutive, Communications
Téléphone : 613 883-7250
jbanigan@imc-mnc.ca


 

  1. Le Conference Board du Canada, Understanding the Gap: A Pan-Canadian Analysis of Prescription Drug Insurance Coverage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *