MNC réagit au rapport final du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments

Affiché le 12 juin 2019

Ottawa, le 12 juin 2019 – Selon Médicaments novateurs Canada (MNC), les recommandations formulées aujourd’hui par le Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments pourraient améliorer l’accès des médicaments à un plus grand nombre de Canadiens en offrant une couverture aux 4,1 millions de Canadiens non assurés ou sous-assurés1.

« Notre industrie appuie un régime universel d’assurance-médicaments afin de rendre les médicaments sur ordonnance plus abordables et plus accessibles pour tous les Canadiens, peu importe leur revenu, leur âge ou leur code postal », a déclaré la présidente de MNC, Pamela Fralick. « Quel que soit le modèle qu’adoptera le gouvernement au bout du compte, il doit garantir aux Canadiens le maintien de l’accès au moins au même éventail de médicaments de pointe sur lesquels ils comptent aujourd’hui pour survivre et préserver leur qualité de vie. »

Au moment où MNC examine les recommandations du rapport, nous avons hâte de discuter avec les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et les autres intervenants de l’éventuelle portée d’un formulaire national. MNC estime que le maintien du marché privé pour la couverture des médicaments est essentiel pour garantir que les normes de soin des patients ne soient pas perturbées si leurs médicaments ne figurent pas dans un futur formulaire.

MNC est particulièrement motivée à travailler avec les gouvernements à la création d’une stratégie nationale pour les médicaments onéreux dans le traitement des maladies rares. L’industrie examine un cadre stratégique possible pour rendre ces médicaments onéreux plus abordables et plus accessibles pour les Canadiens atteints de maladies rares, en particulier dans le cadre d’un régime national d’assurance-médicaments.

MNC se réjouit de la recommandation du Conseil consultatif de « faire évoluer notre écosystème d’innovation en santé de calibre mondial et veiller à ce que le Canada continue de contribuer au développement de médicaments novateurs et de thérapies connexes. »  Toutefois, elle note que les modifications réglementaires proposées au Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés auront des incidences négatives importantes sur le secteur des sciences de la vie. Si elles sont mises en œuvre, les modifications proposées risquent de réduire l’accès aux traitements les plus récents en retardant, voire en décourageant, le lancement de nouveaux médicaments au Canada.

« En tant que fabricants de traitements novateurs de pointe, l’industrie a un rôle à jouer pour s’assurer que tout régime d’assurance-médicaments donne les meilleurs résultats possibles pour la santé des patients canadiens », a conclu Mme Fralick. « Nous allons évaluer le rapport en profondeur au cours des prochains jours. »

1. Conference Board du Canada, « Comprendre les lacunes : Une analyse de la couverture d’assurance médicaments » (en langue d’origine)

À propos de Médicaments novateurs Canada

Médicaments novateurs Canada est la voix nationale de l’industrie pharmaceutique innovatrice canadienne. Nous plaidons en faveur de politiques qui permettent la découverte, le développement et la commercialisation de médicaments et vaccins novateurs qui améliorent la vie de tous les Canadiens. Nous appuyons l’engagement de nos membres d’être des partenaires précieux du système de santé canadien.

– 30 –

Pour de plus amples renseignements :

Sarah Dion-Marquis
Relations avec les médias
Téléphone : 613 769-6510
sdmarquis@imc-mnc.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *