Essais cliniques au Canada : un aperçu de la pandémie

Affiché le 20 mai 2021

Étape essentielle d’une mise en marché sécuritaire de nouveaux médicaments et vaccins, les essais cliniques permettent aux patients du Canada d’avoir accès à des médicaments et traitements nouveaux susceptibles de leur sauver la vie. Ils permettent aussi aux hôpitaux et aux professionnels de la santé canadiens de développer et d’adopter plus rapidement des innovations en matière de soins de santé pour offrir de meilleurs soins aux patients.

L’entrée en vigueur des modifications apportées aux règlements du Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB) est prévue le 1er juillet 2021. Ces règlements modifiés érodent le climat d’investissement au Canada et dissuadent l’industrie de faire de la recherche et développement (R et D). Cette situation est particulièrement inquiétante, car l’industrie pharmaceutique novatrice a parrainé en totalité ou en partie plus des deux tiers des essais cliniques lancés depuis 2015, et le contexte d’investissement dans les essais cliniques subit également une pression importante en raison de la pandémie de COVID-19. Points importants

L’industrie des produits pharmaceutiques et des vaccins est un chef de file en matière de lancement d’essais cliniques au Canada

  • Elle a parrainé de 65 à 75 % des essais cliniques lancés depuis 2015 chaque trimestre (graphique 1 et graphique 3);
  • Elle parraine ou coparraine 44 % des 110 essais cliniques sur la COVID-19 (prévus, en cours ou terminés);
  • Elle a parrainé 80 % des essais cliniques lancés depuis 2015 sur des médicaments pour les maladies rares;
  • L’industrie novatrice investit près de 2 milliards de dollars dans la R et D[i].

Il est essentiel que les modifications apportées par le CEPMB ne compromettent pas ces importantes contributions à l’écosystème des sciences de la vie du Canada

  • Le nombre d’essais cliniques lancés en 2020 est tombé à 750 (y compris les essais cliniques sur la COVID-19). Cela reflète une diminution de 19 % en 2020 par rapport aux moyennes de 2015 à 2018 (graphique 3)[ii].

L’industrie comble les lacunes causées par la COVID-19 en matière de recherche

  • Une baisse inquiétante des essais menés à terme est observée en raison du retard, de la suspension ou de l’interruption d’environ un tiers de ceux-ci (graphique 3);
  • Quoique le nombre d’essais cliniques financés par le secteur public et par l’industrie a chuté en général, le secteur public a détourné une plus grande proportion de son financement vers les essais relatifs à la COVID-19 comparativement à l’industrie, laissant à cette dernière le soin de maintenir les autres[iii];
  • Les essais cliniques en cours portent sur des traitements pour le cancer (36 %), pour le système nerveux central (14 %), pour les maladies cardiovasculaires (8 %) et pour les maladies infectieuses (7 %) [graphique 5].

Les essais cliniques sont essentiels à la vitalité des grappes provinciales des sciences de la vie

  • En tout, 3115 essais cliniques sont en cours au Canada. La plupart des sites d’essai sont situés en Ontario et au Québec, mais l’Alberta et la Colombie-Britannique en comptent également un nombre important (graphique 4).

Graphiques de données détaillées

 

Source : GlobalData. Essais cliniques lancés depuis le 1er janvier 2015 : le parrainage par l’industrie correspondait au parrainage exclusif ou conjoint d’une entreprise. Les statistiques comprennent les études de la phase 0 à la phase IV pour les médicaments, mais pas les essais pour les dispositifs ni les études comportementales.

 

Source : GlobalData. Essais cliniques lancés depuis le 1er janvier 2015 : le parrainage par l’industrie correspondait au parrainage exclusif ou conjoint d’une entreprise. Les statistiques comprennent les études de la phase 0 à la phase IV pour les médicaments, mais pas les essais pour les dispositifs ni les études comportementales.

 

Source : GlobalData. Essais cliniques lancés depuis le 1er janvier 2015 : le parrainage par l’industrie correspondait au parrainage exclusif ou conjoint d’une entreprise. Les statistiques comprennent les études de la phase 0 à la phase IV pour les médicaments, mais pas les essais pour les dispositifs ni les études comportementales.

 

Source : GlobalData. Total des essais cliniques en cours : 3115. Les totaux provinciaux sont supérieurs au total canadien, parce que certains essais ont plusieurs sites dans plusieurs provinces. En tout, 328 essais n’avaient pas de sites spécifiés et ne sont pas inclus sur la carte. Les statistiques comprennent les études de la phase 0 à la phase IV pour les médicaments, mais pas les essais pour les dispositifs ni les études comportementales.

 

Source : GlobalData. Essais cliniques lancés depuis le 1er janvier 2015. Les statistiques comprennent les études de la phase 0 à la phase IV pour les médicaments, mais pas les essais pour les dispositifs ou les études comportementales.

Les essais cliniques sauvent des vies

Les essais cliniques font partie intégrante de l’industrie des sciences de la vie et contribuent à l’économie canadienne en créant des emplois de grande valeur, en attirant des scientifiques et des médecins spécialistes de premier plan dans nos universités et nos établissements de soins de santé, ainsi qu’en fournissant aux professionnels de la santé des connaissances de pointe afin d’améliorer la qualité des soins.

Les modifications réglementaires du Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés ne devraient pas exacerber les problèmes de santé publique existant du Canada alors que toutes les parties s’efforcent de faire face à la pandémie et de restaurer la capacité du pays dans le secteur des sciences de la vie.

Heureusement, une meilleure solution existe. Médicaments novateurs Canada demande au gouvernement fédéral de se joindre à l’industrie pharmaceutique innovatrice et de participer à une discussion sur une stratégie nationale réalisable qui permettrait de dynamiser le secteur des sciences de la vie, d’encourager les investissements et, surtout, d’améliorer l’accès des patients aux nouveaux médicaments et vaccins susceptibles de leur sauver la vie ou de la leur faciliter.


[i] Statistique Canada, 2021. Le secteur pharmaceutique canadien de la recherche et développement.

[ii] Le nombre d’essais cliniques variait entre 908 et 948 annuellement de 2015 à 2018, mais ce chiffre est tombé à 882 en 2019 et à 750 en 2020.

[iii] Tout en luttant contre la pandémie, l’industrie a également maintenu une plus grande proportion d’essais cliniques non reliés à la COVID-19, soutenant ainsi l’effort de R et D du Canada pour les autres produits pharmaceutiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *